Voyage de mémoire

Voyage de mémoire

"Pologne - Israel" Alliance Nice


Jour 1 - Arrivée en Pologne

Publié le 29 Juin 2017, 08:37am

JOUR 1

 

Aujourd’hui, c’est le grand départ et on est tous, à la fois excités et contents de faire ce voyage qui nous amène à revenir sur les pas de nos ancêtres. Sauf qu’on appréhende également le fait de revivre cette triste période de notre histoire qu’est la Shoah. Dés notre arrivée, nous faisons la rencontre de Mickaël, notre guide, rempli de bonne humeur et déjà prêt à nous faire partager son savoir. Nous faisons également la rencontre de Keren, qui nous accompagnera tout au long de notre voyage, dans nos fous rires, nos pleurs, nos délires et nous savons déjà qu’elle sera à la hauteur. C’est l’heure, nous prenons le car vers la ville de Cracovie.

Jour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en Pologne

Mickaël nous a fait une petite introduction au voyage et nous a expliqué que nous allions visiter principalement des synagogues et parler de la vie du peuple juif en Pologne.

Jour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en Pologne

En marchant dans la ville, nous avons vu une ville sans vie, mais nous avons tout de même senti une présence passée des juifs en découvrant des Magen David sur les portes de certaines maisons et même si, nous avons visité un grand nombres de belles synagogues, malheureusement la plupart étaient presque vides.

Nous avons ensuite visité le grand cimetière juif de Cracovie et nous avons compris que la présence de nos coreligionnaires en Pologne appartenait seulement au passé et qu’ils n’en restaient à présent si peu que cela tenait plus du souvenir qu’autre chose.

Jour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en Pologne
Jour 1 - Arrivée en PologneJour 1 - Arrivée en Pologne

Mais la mémoire est parfois résistante. En marchant dans ce cimetière, on y a découvert que de grandes personnalités juives y étaient enterrées. Tandis qu’ici et là, on a trouvé les tombes de Janusz Korczak ou de Rabbi Moses Isserles, dit le Rema ou encore celle du « Grand Avare de Cracovie », un homme extrêmement riche qui refusait de payer quoi que ce soit ou faire des dons. Cet homme était très mal vu au sein de la ville, mais à sa mort, les pauvres de la ville ont demandé pourquoi ils ne recevaient plus l’argent qu’ils avaient l’habitude de recevoir tous les mois. En fait, il n’était pas le plus avare mais le plus généreux de la ville car il versait de l’argent à tous. C’était un saint qui voulait donner en secret comme le font ce genre de personne.

 

Pour finir, nous avons ensuite fait une petite visite de la ville et nous nous sommes dirigés vers le restaurant pour découvrir que les plats polonais sont…très spéciaux. Dernière étape, l’hôtel où nous pouvions enfin dormir…ou pas.

 

NAOMI COHEN-ZAGOURI

Commenter cet article

Archives

Articles récents